A nous le Japon!

Sweeeet!

Sweeeet!

Lune d’automne -Fall Moon

Il y a de l’automne dans l’air! Hier soir, nous avons célébré Otsukimi, ou contempler la pleine lune. Cette tradition vient de l’époque de Heian 794-1185. Traditionnellement, on dépose des tsukimi dango, boulettes de riz et de l’herbe des pampas devant la lune que l’on déguste tout en appréciant sa beauté! On peut aussi déposer des produits de saison tels que des pommes de terre douce. Mon amie Akiyo,nous a apporte des confiseries qu’elle a acheté chez la célèbre confiserie Turuya de Kyoto que nous avons dégusté avant d’aller faire un tour dans le quartier pour voir la lune.

Ces confiseries en forme de lapin sont faites à partir de riz mochi pour l’extérieur et de pâte de haricot blanc a l’intérieur.  La tradition japonaise veut que les lapins vivent dans la lune!

Is it Fall already? Yesterday evening, we celebrated Otsukimi, the full moon viewing. The tradition dates to the  Heian era 794-1185.

Tsukimi traditions include displaying decorations made from Japanese pampas grass (susuki) and eating rice dumplings called Tsukimi dango in order to celebrate the beauty of the moon. Seasonal produce are also displayed as offerings to the moon like sweet potatoes. My friend Akiyo brought us some little rabbits that she had bought at the famous sweet shop Turaya from Kyoto. We had them before heading out to watch the moon.

The sweets are shaped as rabbits because according to the Japanese tradition, rabbits live in the moon. The sweets were made of mochi rice outside and white bean paste inside.

Advertisements

Sweeeet!

Depuis notre visite a Kyoto en juin, je suis passée a d’autres desserts japonais, il faut dire qu’il fait tellement chaud et humide que quelque chose de saison est la bienvenue.

Since our last visit to Kyoto last month, I have switched on eating different kind of japanese sweets. It’s really hot and steamy here so something cool is more than welcome.

J’ai trouve ce salon de thé appelé Nana’s Green Tea dans le quartier d’Harborland a Kobe. On y sert du thé vert comme on s’en doute mais aussi des desserts au thé comme sur la photo de dessous! Ca a l’air bizarre non? de la glace grise qui flotte sur un liquide vert et ces petites boules blanches, hein? Et bien ce dessert-boisson est un the vert au lait d’Uji (thé répute de Kyoto), avec des mochi (les petites boulettes de riz) et une boule de glace au sésame noire.  Mumm un délice! Si vous avez l’occasion de trouver de la glace au sésame il vous faut essayer c’est vraiment délicieux!

I have found this tea shop called Nana’s Green Tea in the Harborland neighborhood in Kobe. Their speciality is everything made out of green tea but you can find drinks- desserts such as the one on the picture under. It looks quite strange, right? is this grey ice cream, floating in a green liquid with white balls? Kind of! It’s actually a delicious milk green tea from Uji (well known tea from Kyoto), with some mochi (yes, rice balls) and sesame ice cream! Mumm so delicious, especially the ice cream, I recommend trying some if you get a chance.

Alors ca vous tente, et vous que mangez-vous cet ete pour vous rafraichir?

What do you think?What do you eat this summer to keep you cool?

Nana’s Green Tea

Kobe Harborland

東川崎 cho 1-7-3, Chuo-ku, Kobe, Hyogo
Canal Garden 1 Floor
TEL :078-335-5377
10:00 〜 20:00


Sweeeet!

Alors a défaut d’acheter une nouvelle confiserie japonaise et de vous la montrer, nous sommes allés a Kyoto pour mon anniversaire et avons prit un cours ou nous avons pu faire nos confiseries nous mêmes! Nous avions réserves dans la maison traditionnelle Kanshundo.  Le cours était sympathique, nous étions environ une trentaine, surtout des femmes mais pas seulement quelques hommes étaient venus avec leurs copines… Le cours dure 1h30 et coûte 2000 yens (soit 18 euros).

So instead of buying more Japanese sweets, this time, I received a class to go and make my own in Kyoto for my Bd. Sam had made a reservation at the Kyoto Japanese sweet store Kanshundo. The class was fun and very well organized and not too hard to follow even if the prep explanations were in Japanese only. We received a page with explanations in English. The class was full, around 30 people, with mostly women but also a few couragous guys that were on dates with their girlfriends. It lasted for 1h30 and cost Y2000 (about $25).

Le cours est très bien organise et est assez facile suivre même si tout est en Japonais. On nous a gentillement donne une feuille d’explication en anglais pour savoir ce que nous allions faire.  Nous avons fait 4 sortes de confiseries qui sont appellees Kyogashi car elles viennent de Kyoto. Ce qui est sympa c’est que même si les ingrédients de base sont toujours les mêmes, les confiseries changent avec les saisons. Nous avons pu emporter deux confiseries avec nous,  nous en avons mange une avec un thé vert a la fin du cours et une dernière que nous avons chiper même si je penses qu’on avait pas vraiment le droit (!).

We made 4 style of sweets called Kyogashi ( Kyoto-style wagashi).  We took 2 with us in a little box, ate 1 with a delicious matcha tea and took the last one even if I think we were not supposed to (oups…) It was fun to make, the main ingredients are more or less the same but the shapes and colors change with the seasons.

Les deux confiseries ci-dessous sont nos productions! Pas facile de donner la forme de fruit ou de fleur a ce dont aurait dit de la pâte a modeler! Enfin, nous avons fait de notre mieux, normalement la confiserie verte est censée representer une “ume-no-sei”, ou une prune verte. C’est en effet la saison, et on peut les acheter en vrac pour en faire des pickels.  Au centre, nous avons place une boulette de anko (pâte de haricot rouge), quant a la pâte c’est un mélange de sucre, poudre de riz et de la farine de kudzu (vigne Japonaise). La pâte est alors cuite a la vapeur avant d’être travaillée a température ambiante. La deuxième confiserie représente un “ajisai”,  un hortensia. Celui si était assez sympa a faire. En fait, il nous a fallu utiliser une passoire en bambou pour faire sortir des petits filaments de pâte de haricot colores et de les appliquer sur une boulette de haricot rouge.

We made the sweets on the pictures below. It was not easy to shape the different doughs into different kinds of flowers or fruits.  We did our best, anyway, the green one is a “ume-no-sei” or green plum. It’s a very highly seasonal fruit that you can buy to make your own pickels out them.  The center of the sweet is made out of a ball of red bean paste , covered with a dough of sugar rice powder et kudzu flour (Japanese vign). The dough is then steamed and molded at room temperature. The next sweet is an “ajisai” or hydrangea. This one was fun to make! We had to use a bamboo strainer to get the little slices of colored bean paste that we topped onto a ball of read bean paste.

La photo ci dessous sont les models que nous avions.

Here are the “real”, professional stuff that we tried to reproduce.

Ici, nous avons les deux dernières confiseries que nous avons réalisées. Les petits poissons bleus et blancs sont fait a base de sucre et d’une sorte de pâte de riz gluant. Ils sont fait a l’emporte pièce et sont sences sécher 3 mois avant d’être déguster ( mais qui est prêt a attendre si longtemps).  Ils sont alors croquants et s’effritent très facilement. Les petits poissons sont des ayu, ou un poisson de la famille des saumons qui vit dans les rivières.

Here are the two last sweets we made. The small white and blue fishes are Ayu or sweet fish. They are made froma mix of raw sugar and glutinous rice paste.The dough was ready so we just had to cut it with a cookie cutter. They are supposed to dry for 3 months before being eaten (who wants to wait that long). They become crispy and crumbly.

Enfin, la dernière confiserie est le nadeshiko ou oeillet a plumet, qui lui est fait a partir d’une boulette de pâte de haricot blanc, recouvert d’une pâte faite a base de farine de riz, de pâte de haricot et qui est cuite a la vapeur. On donne les formes grâce des outils en bambou.

The last sweet is the nadeshiko or Large Pink, made from a ball of white bean paste, topped with a steamed dough of rice flour and bean paste. We had to use a bamboo triangular spatula to give the shape.

Voila maintenant on sait “tout” sur les wagashi et surtout que c’est pas facile a faire. Alors si cela vous tente et que vous êtes de passage a Kyoto, aller sur leur site et vous aussi faites vos propres confiseries japonaises!

Here we go, now we know how to make wagashi but it’s too difficult to make at home I think. It was a great experience and if by chance you are in Kyoto, don’t hesitate go to their website and try for yourself!

www.kanshundo.co.jp/museum/make/annai_e.htm


Osaka Mummmm!

Yummy Osaka!

Voila ce que nous avons dégusté lors de notre visite a Osaka.

Here is what we ate in Osaka!

Dans un resto Coréen, nous avons mange une savoureuse soupe de ramen avec des morceaux de porc qui avaient un bon gout d’huile de sésame.

In a Korean restaurant, we had this delicious ramen soup with slices of park. The broth was tasty and had a great taste of sesame oil.

Ça c’était dans un salon de thé tout ce qu’il y a de plus classique. Pour accompagner mon gâteau, j’ai commande sans bien lire la carte un thé froid “spécialité de la maison”. Et bien, je me suis retrouvée avec 3 verres: un de the (normal), un de sirop de sucre et un shot de whisky! Étonnant, non?

Here is what I got at a cake shop in Dotombori. I ordered a tea to go with  my cake, and got the “tea of the house” without reading the meny carefully. I got 3 glasses: an ice tea, gum syrup and a shot of whisky to go with it! Am I missing something?

Ça c’est le gâteau en vogue ici: le Mont Blanc! Ce gâteau est une purée de marrons vanillée avec un dôme de crème chantilly, on le voit partout et a tous les gouts, thé vert, fraise, fruits exotiques… a l’origine c’est un gâteau antillais qui a été japonisé.

Here is the western cake of the moment here: le Mont Blanc! This cake is a vanilla and chestnut purée with a whipped cream dome. It’s everywhere and it has a lot of different flavors such as green tea, strawberries… This cake is orginally French from the Antilles but was Japanised!

On finit par le traditionnel okonomiyaki, a déguster brulant a la spatule!

The last one is the traditional okonomiyaki, eaten pipping hot with its spatula!


Sweeeet!

Après le salé, je laisse la place au sucré! Voici LA meilleure confiserie Japonaise que j’ai mange depuis mon arrivée. Nous étions a Kyoto et sommes tombes sur ce marchand qui fait aussi salon de thé a l’étage. L’originalité vient du fait que pour 800 yens ( soit 6.70 euros), on peut déguster un thé matcha fraichement fouetté et voir le chez pâtissier confectionner la confiserie de votre choix sous vos yeux.! Le travail est très méticuleux et se fait principalement avec les doigts et un ustensile a bambou. J’ai donc dégusté cette fleur de cerisier qui était un délice de délicatesse!

After showing you a taste of salty food, it’s time for some sweet! This is THE best Japanese sweet I have had since I came to Japan. We were in Kyoto and saw this little sweet shop, the second floor is a tea shop. Nothing unusual, right? The originality of the place is that for 800 yens ($10), you can drink a freshly whipped matcha tea and see the master make the sweet in front of you. It goes very fast, probably a couple of minutes and he only uses his hand and a bamboo utensil. So, I had the pleasure to eat the very refined cherry blossom.