A nous le Japon!

Temple/Shrine

Omamori

Porte bonheur- Lucky charm

Je suis bien armée…enfin je l’espère dans un pays ou la péridurale ne se fait que tres peu (environ 3% des accouchements), il faut bien trouver autre chose pour se rassurer!:-O Voici mes deux omamori ou porte bonheur spécialement créée pour avoir un accouchement sans problemes. J’ai acheté le rouge au Kyomizudera a Kyoto en mai dernier et le rose m’a gentillement été offert par ma copine Mika qu’elle a acheté sur l’ile d’Awaji non loin de Kobe.

I am well-prepared… at least I think I am. In Japan, getting an epirdural is not common (only 3% of all the birth), I had to find something to make feel better!:-0Here are my two omamori or lucky charms. They are especially made and sold to wish a pregnant women a safe birth. I bought the red at the Kyomizudera in Kyoto last May and the pink was kindly given to me by my friend Mika. She had bought it at a shrine on Awaji Island nearby Kobe.

Petite définition d’un omamori:

C’est une amulette généralement recouverte d’un tissu, contenant un papier ou un bout de bois ou des prières sont inscrites. On en trouve de toutes sortes et pour toutes les occasions: réussir un examen, pour les voyages, pour un nouveau travail… On peut les acheter dans n’importe quel sanctuaire et on les voit partout dans les voitures, sur les sacs, attaches au tel portables etc… Il ne faut jamais ouvrir son omamori sinon il perdrait tous ces pouvoirs mais c’est pas l’envie qui manque!

Little definition of an Omamori:

It is an amulet usually covered by a piece of cloth. It encloses pieces of wood or paper with prayers written on them which are supposed to bring good luck to the bearer on particular occasions, tasks or ordeals. An omamori is also used to ward off bad luck and is often spotted on bags, hung on cellphone straps, in cars, etc. It’s forbidden to open your omomori or all the “powers” will escape. It’s too bad sometimes I really wonder what is inside!


Le sud ouest de Nara

Southwest of Nara

Horyu-ji est le dernier temple que nous avons visite sur Nara. Il nous a seulement fallu prendre un train( le JR) mais en 15 min nous y étions! Cet ensemble de temples fut fonde en 607 par le prince Shotoku qui est considère être le saint patron du bouddhisme au Japon. Le Horyu-ji est connu pour etre le plus vieux temple en bois au Japon mais aussi pour ses reliques. Celui-ci est en très bon etat malgré les années et a survecu aux incendies et tremblements de terre.

C’était ma première fois et j’avoue que cette visite ajoute aux charmes de la ville de Nara. Avisiter!

Horryu-ji is the last temple we visited in Nara. It was only 15 minutes by train (JR). This is a complex of temples worth visiting in Nara if you have time. It was my first time there and I totally think it adds to the charm of Nara. It’s a really old temple dating from 607. It was built by Prince Shotoku who is considered as the patron saint of buddhism in Japan. Horyu-ji is well known to be the oldest wooden temple in Japan but also for its relicas. It is really well preserved and avoided many fires and earthquakes.


Nara

Pour finir notre tour du Kansai, nous avons passe quelques jours à Nara. Cela faisait 7 ans que nous n’y avions pas mis les pieds! Nara a ete la capitale du Japon de 710 a 784. En seulement 70 ans, la ville devint très importante et devint la Capitale du Sud. Aujourd’hui, la ville est de taille moyenne avec seulement 375 000 habitants. Mais on compte pas moins de 1200 cerfs dans la ville. Ils sont aujourd’hui protèges par la ville et on les voit partout. Tout a commence avec la légende du dieu Taremikazuki qui arriva a Nara sur le dos d’un cerf blanc afin de proteger la nouvelle capitale.  Depuis lors, le cerf de Nara est considere comme un animal en provenance des dieux et un protecteur.  Effectivement, comme je disais dans l’un de mes posts précédents, il y en a partout et on peut les nourrir en achetant des biscuits spéciaux (sortes de senbei). Ils ne sont pas très timides et ne demandent qu’a manger dans votre main!

To end our Kansai visit, we spent a couple days in Nara. Our last time was 7 years ago but it hadn’t change much! Nara was the capital from 710 to 784. In only 70 years, the city became very prestigious and is known since them as the Capital of the South. Today, it is a medium sized city of 375 ooo people. But the real stars are the 1 200 deers that live in the city. They are protected by the city and you can spot them everywhere. All started with the Taremikazuki legend according to which he arrived on the back of a white deer to protect the city at its beginnings. Since then, the Nara deer is considered as an animal coming from the gods and a protector. Indeed, as I was talking about in one of my previous post, they are everywhere and all they want you to do is to feed them.

Avant d’aller voir LE bouddha de Nara, nous avons entrevu un mini defile de dames habillees en costumes traditionels tres mysterieux…

Before heading towards to the big Buddha, we came accross these ladies dressed in a traditional Nara style dresses, very mysterious since we didn’t know where they were going to….

Le grand bouddha de Nara est tres impressionant, il mesure pres de 16 metres de haut et pese 437 tonnes de bronze et 130 kg d’or. Il est preserve dans un batiment qui est le plus grand monument en bois au monde.

The Big Buddha in Nara is very impressive even after a couple times! It measures about 56 feet high and weighs 521 tons of bronze and 286 pounds of gold. He is not sitting outside but in the largest wooden building around the world. 

Nous avons fait un petit tour par le temple de Kasuga Taisha qui est connu pour ses allees de lanternes. Apparement, il y a un festival en fevrier ou elles sont toutes illuminees.

We went to the Kasuga Taisha afterwards and enjoyed the famous lanterns sitting outside the temple. I have heard that, the temple has a special festival in February when all the lanterns are ligntened, it must be really impressive!

Nous nous sommes aussi promenes dans le Naramachi, qui est l’ancienne partie de la ville. La plus part des maisons ont ete restaurees et convertit en petites boutiques d’artisanat ou cafes.

We also strolled in Naramachi. It is the oldest part of the city where the traditional houses have been reconverted into small craft stores and cafe. Very pleasant and worth the visit.

A suivre: le petit dejeuner a la mode de Nara

To follow: Breakfast the Nara way


Hitogata-ou comment se debarrasser de ses soucis

Hitogata-how to solve your problems

Et bien, il vous suffit de vous rendre a Kyoto et plus particuliemement au Kyomizudera. La vous prenez un petit papier en forme de poupee  pour 200 yens (1,70 euros) et vous ecrivez vos malheurs dessus. Une fois finit, il faut mettre le petit ange dans une bassine en bambou remplie d’eau. Selon la croyance, des que votre message disparait, vos soucis sont censes s’envoler!Magique non!!

You simply have to go to Kyoto and especially to the Kyomizudera temple. There, take a little paper shaped as a doll and pay 200 yens (2,5$), write your problems on it. Then, imerge the little angel in the bamboo tub next to it. According the legend, your problems will disappear with the words you wrote on the little piece of paper. Incredible, no!


3 jours a Kyoto

Three days in Kyoto

Dur, dur de faire le tour complet de Kyoto en 3 jours. C’est impossible! Il faut bien 1 semaine pour couvrir toutes les parties de la ville, les temples et autres lieux historiques s’etendent aux quatre coins de la ville. Alors, a defaut d’avoir l’air d’un livre touristique, je vous montre aujourd’hui quelques photos de mes endroits “les plus connus” que j’apprecie tout particulierement.

It is really hard to see all Kyoto in only 3 days. It’s actually impossible! It’s like Paris you need at least a whole week since all the temples and historic sites are spread at the four corners of the city. So, instead of turning this post into a page you could find in a guidebook, I will only show you what I like from the “most well known places” in Kyoto.

Le ryoan-ji, c’est la ou l’on medite meme si c’est toujours plein de monde. Pourtant les gens s’assoient et regardent le jardin…alors et vous que voyez-vous?

Ryoan-ji, this is where you can meditate even though it’s always full of people. But everybody seats, whispers and look at the garden… so about you what do you see?

Le chemin qui mene au Kyomizudera, remplit de petites boutiques et restaurants.

This is the path that leads to the Kyomizudera, full of small shops and restaurants.

Vue sur le Kyomizudera

View of the Kyomizudera

Photos du Pavillon d’argent, qui n’a rien d’argente mais qui respire la simplicite, la mousse et le calme.

Pictures of the Silver Pavillon, it’s not really silver but this temple is simple, full of moss and nicely quiet.

Un parfait au matcha, deguste a deux pas du quartier de Gion (quartier des geishas).

A matcha parfait, eaten at the corner of the Gion neighborhood (geishas area).

et la course poursuite pour attraper au vol une photo des geishas courant de restaurants en restaurants…

and the run to get a picture of the geishas running around Gion, going from one restaurant to the other…


Ca y est!

Here we go!

Âpres un long silence du aux évènements du 11 mars et a notre déménagement, je suis de retour. Les problèmes sont loin d’être termine dans le nord est du pays: la centrale n’est pas stable et prône au bon vouloir de la nature et a la mauvaise gestion de TEPCO, des familles sont déplacés et attendent de pouvoir rentrer chez elle ou de pouvoir recommencer a vivre.  Malgré tout cela, la vie continue ici a Kobe. Nous faisons plus que jamais attention a la provenance de nos légumes et je penses sérieusement a créer mon kit de survie en case de tremblement de terre. Si vous voulez voir un peu la situation dans le nord est, je vous invite a suivre le blog de Tokyo Blogging qui est allé deux fois dans la région et a rapporter des images, des impressions et des témoignages.

After a  long silence due to the events of March 11th and our move, I am back. The issues at the plant are from over, the situation is not stabilized, at the mercy of the next earthquake and tsunami and TEPCO’s bad management. A lot of families are still displaced and have lost one or more members of their family. However, life goes on here in Kobe. We are now more than ever looking where our food is coming from and I am seriously thinking about getting our earthquake survival kit ready. If you want to hear news from NE Japan, I invite to follow Tokyo Blogging. The author went to Tohoku twice and brought pictures, impressions and testimonies.

Sur une note plus joyeuse, voici les photos des cerisiers en fleurs 2011. Nous sommes allés dans un petit temple nomme Taisan-ji a 30 minutes de marche de chez nous. Le paradis! Nous avons vu temples, pagode, ponts et fleurs dans une ambiance sereine et sous le soleil!

On the bright side, here are the pictures of the 2011 cherry blosssoms. We went to a small temple called Taisan-ji not far from our apartment. It was paradise! We saw temples, a pagoda, a red bridge and plenty of flowers. The atmosphere was great far from the Kyoto crowds!


Toka Ebisu

Ebisu est le dieu de l’argent, de l’océan et de la pêche au Japon. Ce dieu a une bonne tête je trouve et il est très populaire ici. Il fait parti des 7 dieux dédiés a la fortune  avec Hotei, dieu de l’abondance et de la sante, Jurojin dieu de longévité, Fukuikuju dieu du bonheur, Bishamonten dieu des guerriers, Benten-sama dieu du savoir, de l’art et de la beauté et Daikokuten dieu du commerce.   Chaque année Ebisu est fêté le 9 et le 10 janvier dans différents sanctuaires du pays. Nous sommes allés voir les animations a Namba dans le sud d’Osaka au sanctuaire Imamiya. Nous voulions voir la procession des geishas et acteurs de Kabuki qui devaient les emmener au sanctuaire pour prier et bien nous l’avons manquée! Il aurait fallu y être aux environs de 10 h je penses!

Ebisu is the god of money, the Ocean and fishing in Japan. I like his face and he is really popular here! He is part of the 7 Gods of Fortune with Hotei, God of health and abundance, Jurojin God of longetivity, Fukuikuju God of  Happiness, Bishamonten, God of warriors, Benten-sama God of knowledge, arts and beauty and Daikokuten God of commerce. Every year, Ebisu is celebrated on January 9 and 10  throughout shrines in Japan. We went to see the events in Namba situated in South Osaka at Imamiya Shrine. We wanted to see the parade, which brings geishas and kabuki actors in palanquins to the shrine but we arrived to late! The parade arriving at Imamiya around 10 a.m.

Bien sur avant d’arriver au sanctuaire, nous avons croise les fameux stands de yatai, ou snacks./ Before the shrine, we passed a long line of snack stands or yatai.

Entrée du sanctuaire/ Shrine entrance

Ebisu,en personne dans la rue/ Ebisu walking in the streets

Donc, les gens viennent au sanctuaire pour y recevoir une branche de bambou (gratuite) et doivent acheter des décorations porte bonheur a accrocher sur leur branche./ Pelegrins come to the shrine and receive a bamboo stalk (free) but they need to buy lucky charms and hang them on their stalk.

Décoration pour Toka Ebisu/ Toka Ebisu decoration

Figurine d’Otafuku, porte bonheur/ Otafuku’s doll, good luck charm

Nous avons attendu le soir autour de Namba pour voir le deuxième défilé, plus petite elle, mais nous avons pu voir quelques geishas et jolies japonaises dans leur kimonos.

We waited until the evening in Namba to see the second parade, it was rather small but we were able to see a couple of geishas and beautiful Japanese ladies dressed in their kimonos.

Geisha se promenant dans Namba dans son palanquin./Geisha in her palanquin.

Miss de beauté ou actrice dans Namba/ Beauty queen or actress in Namba.


2011

Le nouvel an au Japon est une fête familiale alors on ne trouve pas de grandes effusions et autres feux d’artifices. Les gens partagent un repas d’ “Osechi”, les ingrédients sont porte-bonheur.

New Year in Japan is a family holiday with no big parties outside of the home but families share “Osechi” or lucky food and watch special music shows on TV.

Un peu avant minuit les gens vont au temple bouddhiste ou reste devant la télé pour décompter 108 coups de cloche avant le passage dans la nouvelle année. Ces 108 coups représentent les 108 péchés du bouddhisme. Et bien c’est que nous avons fait aussi bien au chaud a la maison avec une coupe de champagne!

A little before midnight, people go to the temple or stay in front of theit TV to ring the bell 108 times before the new year. The 108 times represent the 108 filaments in buddhism. That’s what we did, in front of our TV in the warmth of our apartment!

Par contre nous sommes sortis, le 1er pour aller au sanctuaire shinto de Minatogawa. Et comme on s’y attendez nous n’étions pas les seuls!!

On January 1st, we went to Minatogawa Shrine to pray for the New Year and as you can see below we were not alone!

Tout en faisant la queue pour pouvoir accéder a l’endroit de prière, nous avons passe plusieurs stands de nourriture très colores et qui sentaient ma foi très bon!

While waiting in line, we went through many food stands and games stands for kids.

Arrive devant le sanctuaire, comme le veut la tradition shinto on lance une pièce et on tape dans ses mains avant de prier. Les japonais se jettent ensuite sur les stands de Mikuji, ou des divinations écrites pour savoir ce que leur réservent la nouvelle année avant de les attacher sur les arbres.

Once a the entrance of the shrine, people throw coins and tap in their hands twice and pray. Right after, most people buy Mikujiki or fortunes that they read and knot on trees.

Nous en avons profite pour acheter notre première flèche ou Hamaya sensée nous apporter de la chance pour 2011. La coutume veut que l’an prochain nous la ramenions au même temple pour en acheter une nouvelle et bruler l’ancienne.

We were able to buy our first Hamaya or lucky arrow for 2011. The custom is to bring it back next year to have it burnt and buy a new one.

Alors Bonne Année 2011 a tous! et Happy New Year 2011!


Une journée a Kyoto

A day in Kyoto

Quelques photos de notre visite du temple Tofukuji a Kyoto pour voir les couleurs d’automne. Ce temple a trois stations de train de Karawamachi (Ligne Keihan) vaut le détour: feuilles rouges, jaunes et vertes, pavillons zen, jardin sec et de mousse.

A few picture of our visit to Tofukuji temple in Kyoto to see Fall colors. This temple situated 3 stations away from Kawaramachi (Keihan Line) is worth going: colorful leaves, zen pavillons, dry and moss garden.