A nous le Japon!

Posts tagged “Japan

Ben mon cochon!

Pig Out

Dans le quartier de Okamoto près de Kobe, nous sommes tombes sur une famille de sanglier ou inoshishi en Japonais. Quelle surprise, nous sommes en plein milieu des maisons, magasins et autres bâtiments. Mais notre famille avait décidé de venir passer samedi en ville et déguster les poubelles que les gens jettent dans la petite rivière qui traverse Okamoto!

Le mâle était assez impressionnant surtout son groin, en plus je venais juste d’acheter 2 croissants pour notre goûter alors il me regardait avec des petits yeux envieux ce cochon!

In Okamoto near from Kobe, we met a family of wild boar or inoshishi in Japanese. It was quite surprising to see them from so near, Okamoto is in the suburb of the city so it’s full of houses, buildings and shops. This family had certainly decided to spend their Saturday in town! They were looking for food in the little river where people tend to throw trash away (yes Japan is not that clean, believe me).

The male was really impressive, especially his snout. I had just bought 2 croissants and was hiding them from him, but I bet he was smelling them!


Minoo

Minoo est une petite ville plantée au pied de la foret a 30 minutes au nord d’Osaka, c’est un des lieux les plus beaux pour voir les couleurs d’automne dans la région. Malheureusement, les arbres avaient juste commence a changer alors on était loin de mes souvenirs ou lorsque que j’y suis allée la première fois en 2002 (Aie, 8 ans déjà!) toutes la foret était rouge, orange et jaune.

Minoo is a little town located 30 minutes north of Osaka. It’s one of the best place to see the leaves in the Kansai area. Unfortunately, we were a little bit to early. Last time, I went there in 2002 (my gosh 8 years ago already!), it was full of colors!

En nous promenant, nous sommes tombes sur le joueur de Shakuachi ( flute en bambou japonaise). Comme on le voit sur la photo, il s’est gaiement prêté a la photo.

While hiking around, we found this Shakuachi player (Japanese bamboo flute). He was pretty happy that we took a picture of him, he looks like he is smiling while playing!

Les montagnes sont sensée héberger des singes, malheureusement pas un en vue pour nous aujourd’hui mais il est formellement interdit de les nourrir ou alors ca va vous couter cher: 10 000 yens soit 90 euros.

These mountains are supposed to be the home of Japanese monkeys, unfortunately we didn’t see any but if you do don’t try to feed them overwise it migt cost you up to $120 at least!

L’automne c’est la spécialité des kakis ici, bien sur on peut les manger crus une fois bien mur ou alors les gens les pellent et les font sécher pour pouvoir les manger pendant le reste de l’année.

Fall is also the speciality for persimmons here. You can eat them raw after they have completely rippened or peel them and dry them outside.


Le légume du jour: les feuilles de chrysanthème-Kikuna

Veggie of the day: Chrysanthemum greens


Cette recette toute simple, c’est révélé être un succès en accompagnement d’une viande, d’un poisson ou d’un plat végétarien.

Ingrédients pour 2 personnes/ for 2

Prep 10 min

  • 2 morceaux de tofu frits triangulaires/2 triangle shaped fried tofu
  • une botte de feuilles de chrysanthème/ 1 bunch of Chrysanthemum greens
  • 1 cuil. a soupe d’huile de sésame/ 1 tablespoon sesame oil

Pour la sauce/ the sauce

  • 1/2 cuil a soupe de sauce aux huitres/1/2 tablespoon oyster sauce
  • 1 cuil a soupe de vin de riz (sake)/1 tablesppoon rice wine (sake)
  • poivre/pepper

Couper le tofu en petits morceaux tout en gardant la forme triangulaire. Laver et couper les feuilles de chrysanthème en petits morceaux. Ajouter l’huile de sésame et faites revenir le tofu de chaque cote jusqu’à ce qu’ils soient dores.

Cut the tofu in smaller triangles. Wash and cut the leaves in small pieces. Add sesame oil and fry the fofu on each sides until brown.

Préparer la sauce et ajouter au tofu. Ajouter les feuilles, un peu de poivre et cuire quelques minutes jusqu’à ce que les feuilles soient tendres.

Mix the ingredients for the sauce and add to tofu. Add the leaves and a little of pepper to taste. Cook a few minutes until the leaves are soft.

Servir et déguster! It’s ready to eat!




Le legume du jour: la racine de lotus

Veggie of the day: lotus root

Aujourd’hui j’ai voulu essayer de cuisiner la racine de lotus. Ce légume a l’aspect bizarre peut se cuisiner de différentes  façons: en tempura, en chips, cru en salade…. et bien moi j’ai choisis saute au wok avec les ingrédients qui se trouvaient dans mon frigo!Cela donne un résultat craquant sous la dent et sucré.

Today I wanted to try cooking lotus root. This vegetable has a strange and fun appearance but is really versatile in the kitchen and can be done as a tempura, chips, eaten raw in a salad…. I decided to use what was in my fridge and see! It was pretty good, crunchy and sweet.

Le lotus est aussi un symbole que l’on retrouve beaucoup en Asie car il est associe au bouddhisme et est un signe de pureté. Au Japon, il est aussi traditionnellement mange a l’occasion du nouvel an.

The lotus root is also used as symbol throughout Asia, it’s usually linked to buddhism and has a purity meaning. In Japan, this root is traditionnally eaten for New Years.

Recette pour 2 personnes:/for 2

  • une racine de lotus/a lotus root
  • du gingembre frais/ fresh ginger
  • des oignons verts/green onions
  • huile de sésame/sesame oil
  • 2 gousses d’ail/2 garlic cloves
  • sauce soja/ soy sauce
  • poivre/pepper
  • 1 cuil a s de graine de sésame blanc/1 spoon of white sesame

Couper le lotus en fines lamelles. Le réserver dans un bol avec un peu de vinaigre et d’eau pour ne pas qu’il noircisse. Dans une poêle, ajouter l’huile, le gingembre râpé, l’ail et le lotus. Apres quelques minutes ajouter les oignons coupes très fins, le sésame, un peu de sauce de soja et un peu de poivre. Manger a température ambiante ou froid.

Cut the root in thin slices. Put in a bowl with with some water and some vinegar to avoid getting brown. In a pan, add the oil, the fresh ginger, the garlic and the lotus. After a few minutes add the onions thinly cut, the sesame, a little of soy sauce and pepper to taste. Eat room temperature or cold.

J’ai trouve cette pensee du poète haïkiste japonais sur le site Portail Japon, Nakumura Yutaka, qui explique: “les trous du rhizome étant ce qu’ils sont, c’est-à-dire du vide, du non-être, déguster de la racine de lotus, qu’on le veille ou non, c’est aussi croquer le néant avec”.

I found this quote (Portail Japon) from the Japanese poet Nakumura Yutaka which summons well lotus root I think: ” the holes of the root are what they are, empty, non- existent, eating lotus root, is whether we like it or not, crunching nothingness”.