A nous le Japon!

Archive for October, 2010

Arima

Ce weekend aura été pour nous l’occasion d’aller faire un tour a la station balnéaire de Arima a 4 stations de chez nous perchées dans la montagne de Kobe. L’endroit y est très connu pour ses bains aux vertus thérapeutiques mais aussi au niveau historique car Toyotomi Hideyoshi qui régna sur le Japon au 16eme siècle aimait se promener dans un des parcs de Arima et y jouer au jeu traditionnel japonais de go.

This weekend we went to the Arima Onsen area 4 stations away from us in the middle of the mountains here in Kobe. The resort town is well known for its spas and also because Toyotomi Hideyoshi, who ruled over Japan in the 16th century, liked to stroll in one of its garden and play go.

statue de Hideyoshi, Hideyoshi’s statue

emplacement ou il jouait au go, this is where he used to play go

premières feuilles d’automne, first Fall colors

Arima et aussi connu pour son artisanat du bambou, Arima is also well known for its bamboo craft

ses temples, its temples

et ses poupées qui sont en fait des pinceaux a calligraphie, and its dolls that are actually calligraphy brushes

(c)Hyogo tourism office

Alors pas de photos des bains eux- mêmes mais bon nous sommes allés au Kin no Yu ou l’eau était a respectivement a 42 et 44 degrés de quoi voir rouge! Mais on se sent tellement bien après!

I don’t have any pictures of the bath itself but we went to the Kin no Yu, the water was as hot as 108 & 111 F. Quite hot, but believe me you feel sooo good after it that it doesn’t matter if you like a tomato!


Sweeeet!

Nouvelle rubrique du blog! Sam va une école primaire 1 fois tous les 15 jours dans l’ouest de Kobe et sur le chemin du retour il nous a trouve un magasin de confiseries japonaises. Il a décidé de nous faire gouter toutes les spécialités! Cette semaine c’était plutôt colore! Bien sur nous ne savons pas exactement ce que nous mangeons mais une chose est sur ces petites merveilles sont faites a partir de riz et de pâte de haricots rouge!

New recurring post! Sam is going to an elementary school in West Kobe once every 2 weeks and every time he stops at this traditional japanese sweet place and bring me back the batch of the week. This week it was rather colorful! We don’t exactly know what we are eating but for sure it’s made out of rice and red bean paste.


Le jardin de Sarakuen

The garden of Sarakuen


Le Sarakuen est un jardin japonais situe au cœur de Kobe. Il faisait parti de la résidence du maire de Kobe, Kodera Kenkichi et a été ouvert au public en 1941. Ce jardin est un jardin de style Tsukiyama avec des bassins, des ruisseaux, des petites collines, des pierres, des arbres et des fleurs, des ponts et des petits chemins. Nous avons vu les premières couleurs de l’automne (un peu timide) et les fleurs de chrysanthème. Le jardin a une maison de thé flottante faite en bois lacquèe et or qui parcourrait les rivières et appartenait a un marchand local.

Sarakuen is a traditional Japanese landscape garden. It was part of the residence of the former mayor of Kobe, Kodera Kenkichi. The garden was opened to the public in 1941.  The Sorakuen Garden is a Tsukiyama garden because it features ponds, streams, hills, stones, trees, flowers, bridges and paths as main components. We saw the first chrysanthemum before the big exhibit next week and a floating tea ceremony house from made of gold and lacquer that used to launch on rivers by rich merchants for entertainment.


Le légume du jour: les feuilles de chrysanthème-Kikuna

Veggie of the day: Chrysanthemum greens


Cette recette toute simple, c’est révélé être un succès en accompagnement d’une viande, d’un poisson ou d’un plat végétarien.

Ingrédients pour 2 personnes/ for 2

Prep 10 min

  • 2 morceaux de tofu frits triangulaires/2 triangle shaped fried tofu
  • une botte de feuilles de chrysanthème/ 1 bunch of Chrysanthemum greens
  • 1 cuil. a soupe d’huile de sésame/ 1 tablespoon sesame oil

Pour la sauce/ the sauce

  • 1/2 cuil a soupe de sauce aux huitres/1/2 tablespoon oyster sauce
  • 1 cuil a soupe de vin de riz (sake)/1 tablesppoon rice wine (sake)
  • poivre/pepper

Couper le tofu en petits morceaux tout en gardant la forme triangulaire. Laver et couper les feuilles de chrysanthème en petits morceaux. Ajouter l’huile de sésame et faites revenir le tofu de chaque cote jusqu’à ce qu’ils soient dores.

Cut the tofu in smaller triangles. Wash and cut the leaves in small pieces. Add sesame oil and fry the fofu on each sides until brown.

Préparer la sauce et ajouter au tofu. Ajouter les feuilles, un peu de poivre et cuire quelques minutes jusqu’à ce que les feuilles soient tendres.

Mix the ingredients for the sauce and add to tofu. Add the leaves and a little of pepper to taste. Cook a few minutes until the leaves are soft.

Servir et déguster! It’s ready to eat!




La photo du 15

Picture of the 15

Ce mois-ci le thème pour la photo du 15 choisit par Sandrine est ” A poil(s)”! Alors, j’ai choisis ce shibainu qui attendait son maitre lors d’une de nos promenades. Cet race de chien japonais est l’une des plus ancienne datant du 3eme siècle avant JC. Ils étaient élevé pour la chasse. Alors il est pas mignon?

This month the theme of the picture of the 15 was chosen by Sandrine and was “Hairy” or “Naked” depending on how you want to understand it! I chose a picture from a shibainu took while he was waiting for his master. The shibainu is one the oldest dog’s race of Japan dating for 3 century BC. Cute isn’t?

Pour découvrir ce qui se cache sous “les poils” des autres blogueurs, il suffit d’un clic:

To find out who or what’s hairy on other people’s blogs follow the links:

Olivier, Anne, Véronique, Virginie, Shandara, Jo Ann, Sandrine, Fabienne, Damien, Nolwenn, Marie, Céline, Anne fra Sveits, Célia, Caro, Guillaume, Mandy, Cynthia, DoremiTambour Major, Nathalie, François, MélanieGodnat, Clara, Viviane, Christophe, Chouchou, Thib, 100driiine, Gouli et Danièle


Aki Matsuri

Le  festival d’automne a Mikki/ Fall Festival in Mikki

Les festivals fleurissent!Notre premier de la saison a été a Mikki, a 1 heure de train de la maison. Arrives a la gare, il a été facile a trouver. Il nous a suffit de suivre les gens habilles en happi coat (veste traditionnelle). De la, nous avons vu notre premier  mikoshi (sanctuaire portatif) passe qui se dirigeait vers le temps local. Et bien oui, dans la préfecture de Hyogo (Kobe) ca monte et le temple était situe en hauteur!

It’s this time of the year again: MASTUR! Our first of the season was in Mikki, about 1 hour by train from home. Once at the train station, it was easy to spot where it was. We just followed people wearing happi coat ( traditionnal vest). We saw our first mikoshi (portable shrine) and followed it to the local temple. And here in Hyogo Prefecture everything is on top of a hill!

Avant la montée vers le temple./ Before climbing up.

Sacrée montée!! Il faut savoir que les porteurs se relaient et prennent des pauses ou ils fument comme des pompiers et boivent saké ou bière!/ Impressive climb! The carriers are switching, take pauses, smoke and drink sake and beer before going up again!

a l’entrée du temple, après le portique ou torii/ this is at the entrance of the temple with the gate

Au total, nous avons vu 8 sanctuaires portatifs, un pour chaque quartier de la ville. Chacun des sanctuaires étaient richement décorés. C’était aussi très beau a la tombée de la nuit avec les lumières et la musique.

We saw 8 portable shrines that evening, 1 for each neighborhood in town. Each one of them, decorated with bright colors, lanterns and gold. It was espcially beautiful at night with the music and the shrine going around the temple.


Summer Wars

Banner Picture @http://www.japanator.com/hey-massachusetts-free-summer-wars-screening-at-mit–13495.phtml

N’ayant plus Netflix pour passer nos soirées avec des films, nous allons maintenant louer des DVDs au magasins a cote de chez nous (le même que celui des mangas). Notre dernière trouvaille a été ce film d’animation Summer Wars de 2009.  Le film est de Mamoru Hosoda qui a aussi réalisé La traversée du temps en 2006.

We don’t have Netflix in Japan anymore so we are back to renting from the DVD store but it’s better than nothing. Our last find was Summer Wars. The last anime from Mamoru Hosoda who also did The girl who leapt through time in 2006.

L’histoire est la suivante (merci Wiki!): un garçon timide de 15 ans surdoué en math, Kenji, est invite a passer quelques jours dans la famille de Natsuki pour célébrer les 90 ans de sa grand mère.  Contre toute attente, elle le présente a sa famille comme son petit ami. Il est par la suite accuse d’avoir pirater le net après avoir répondu a un message lui demandant de résoudre une formule mathématique. Cet anime est très bien fait visuellement, l’animation y est belle, les héros sympathiques et l’histoire tout a fait d’actualité. A voir sans plus attendre!

The story is about a 15 years old boy, rather shy and nerdy called Kenji. He is a math genius. He is invited by cute Natsuki to go with her to her grand mother’s 90ieth birtday. There, he is introduced has her boyfriend without him knowing. One evening, he solves a math problem sent on his phone and is accused (falsly) to have cracked down the entire internet system… This anime was asthetically pleasing to watch, lots of characters, the heros are likable and a fun stor. Watch asap!

Summer Wars le site officiel en Francais
Summer Wars english website


Dans les airs

In the sky

Bon alors noir ou blanc ce blog sur le Japon mon cœur balance. Ce nouveau thème sera t-il le bon? En attendant merci de votre patience car je vais devoir ajouter/enlever certaines choses d’ici les prochaines semaines…  Les nouvelles ne sont pas très fraiches me direz vous?Et bien oui, blogger c’est comme tout il faut le temps et l’envie…en ce moment les choses sont calmes…

My blog is looking for a new face: black or white. I can’t decide. I will try this one for a while and see how it works. Thank you for your patience and keep on reading! I know that I am not writing a lot but urge will come back!

Nous avons récemment prit le téléphérique pour rejoindre les montagnes autour de Kobe, ou l’on trouve un jardin de fleur et d’herbes. We recently took the ShinKobe ropewaup in the mountains. The ride was incredible, at the top we saw gardens and herb garderns.

Vue du telepherique/View from the ropeway

Vue sur les jardins couverts et l’ile artificielle avec l’aéroport de Kobe/View of the gardens and the man made island with Kobe airport

Kobe and on the back of the picture Osaka

Nous avons preferre redescendre a pied vers la station de train afin de profiter des cascades qui sont tout au long de la montagne. Elles étaient un peu a sec a cause de l’été sur chaud…

We chose to hike down the mountain and see the beautiful waterfalls, unfortunately they were a little dry because of the summer…



Le legume du jour: la racine de lotus

Veggie of the day: lotus root

Aujourd’hui j’ai voulu essayer de cuisiner la racine de lotus. Ce légume a l’aspect bizarre peut se cuisiner de différentes  façons: en tempura, en chips, cru en salade…. et bien moi j’ai choisis saute au wok avec les ingrédients qui se trouvaient dans mon frigo!Cela donne un résultat craquant sous la dent et sucré.

Today I wanted to try cooking lotus root. This vegetable has a strange and fun appearance but is really versatile in the kitchen and can be done as a tempura, chips, eaten raw in a salad…. I decided to use what was in my fridge and see! It was pretty good, crunchy and sweet.

Le lotus est aussi un symbole que l’on retrouve beaucoup en Asie car il est associe au bouddhisme et est un signe de pureté. Au Japon, il est aussi traditionnellement mange a l’occasion du nouvel an.

The lotus root is also used as symbol throughout Asia, it’s usually linked to buddhism and has a purity meaning. In Japan, this root is traditionnally eaten for New Years.

Recette pour 2 personnes:/for 2

  • une racine de lotus/a lotus root
  • du gingembre frais/ fresh ginger
  • des oignons verts/green onions
  • huile de sésame/sesame oil
  • 2 gousses d’ail/2 garlic cloves
  • sauce soja/ soy sauce
  • poivre/pepper
  • 1 cuil a s de graine de sésame blanc/1 spoon of white sesame

Couper le lotus en fines lamelles. Le réserver dans un bol avec un peu de vinaigre et d’eau pour ne pas qu’il noircisse. Dans une poêle, ajouter l’huile, le gingembre râpé, l’ail et le lotus. Apres quelques minutes ajouter les oignons coupes très fins, le sésame, un peu de sauce de soja et un peu de poivre. Manger a température ambiante ou froid.

Cut the root in thin slices. Put in a bowl with with some water and some vinegar to avoid getting brown. In a pan, add the oil, the fresh ginger, the garlic and the lotus. After a few minutes add the onions thinly cut, the sesame, a little of soy sauce and pepper to taste. Eat room temperature or cold.

J’ai trouve cette pensee du poète haïkiste japonais sur le site Portail Japon, Nakumura Yutaka, qui explique: “les trous du rhizome étant ce qu’ils sont, c’est-à-dire du vide, du non-être, déguster de la racine de lotus, qu’on le veille ou non, c’est aussi croquer le néant avec”.

I found this quote (Portail Japon) from the Japanese poet Nakumura Yutaka which summons well lotus root I think: ” the holes of the root are what they are, empty, non- existent, eating lotus root, is whether we like it or not, crunching nothingness”.