A nous le Japon!

Posts tagged “recette

Le légume du jour: Kabocha

Vegetable of the day: Kabocha

La citrouille Kabocha fut apportée au Japon par les marins Portugais en 1541en provenance du Cambodge. Cette petite citrouille est très bonne et très sucrée! Elle est pleine de bêta carotène, de fer, de vitamine C, calcium et vitamines B. J’adore faire cette recette très simple de Kabocha mijotée.

The Kabocha squash was brought to Japan by Portuguese sailors in 1541 from Cambodia. This small squash is really good and really sweet! It is also rich in beta carotene, iron, vitamin C and vitamins B. I love to cook this simple recipe of stewed Kabocha.

Recette pour 2. Recipe for 2.

  • 1/2 ou 1/4 de kabocha  1/2 or 1/4 of kabocha squash (depending of its size)
  • 230 ml d’eau 1 cup of water
  • 4 cuil a c de sucre/4 tbsp of sugar
  • 1 cuil de sauce soja/1 tbsp of soy sauce

Laver la peau de la kabocha et évider-la. Couper en morceaux de taille moyenne. Enlever un peu de peau de chaque morceau, ca fait plus joli! Mettre dans une casserole avec l’eau, le sucre et la sauce soja. Faire mijoter pendant environ 20 minutes en couvrant avec du papier allu. Servir tiède!

Wash the skin of the kabocha and take the seeds out. Cut into medium size chunks. Leave some skin on, it looks better. Add to a pan with water, sugar and soy sauce. Simmer for 20 minutes or until tender but not mushy with a foil on top. Serve room temperature.

Advertisements

Le legume du jour: le gobo

Vegetable of the day: Gobo

La racine de bardane est originaire de la Sibérie (!), on l’a mange en Europe au Moyen Age. Aujourd’hui, cette racine est très populaire au Japon ainsi qu’en médecine Chinoise. La bardane est une racine très longue et qui peut mesurer jusqu’à 1 m.  Les miennes sont beaucoup plus petites!Il faut bienla nettoyer avant de la cuisiner. Alors, ca ne s’épluche pas, il faut tout simplement la brosser sinon ont perd toutes les vitamines. Ma recette vient de mon supermarché local. Ce légume d’hiver est DELICIEUX, ca a gout a l’artichaut, mmm un régal.

The burdock root originated from Siberia. It was eaten in Europe during the Middle Ages. It’s very popular in Japanese cooking nowadays and also in Chinese medicine. The burdock root is a very long vegetable, it can measure up to 4 feet.The ones I found at the local grocery store are on the small side. Do not peel the burdock root, it has all the vitamins. It just needs to be well brushed. This recipe comes from my supermarket. This root is DELICIOUS, it tastes like artichoke!

Pour 2 personnes/ For 2 people

  • 1 racine de bardane/ 1 burdock root
  • 1  1/2 tasse de dashi / 1 1/2 cup of dashi
  • 40 g de miso blanc/2 ounces of white miso
  • 1 petite cuil. a café de sake/ 1 teaspoon sake
  • des graines de sésame noires/ black sesame

Après avoir bien lave la bardane, couper la racine en deux dans le sens de la longueur. Couper des tronçons de 4 cm environ. Mettre le dashi dans une casserole, ajouter la bardane et cuire jusqu’à ce qu’elle soit tendre. Dans un petit bol, mélanger le miso et le sake. Ajouter a la bardane cuite. Servir avec des graines de sésame noires. Déguster froid!

After washing the burdock root, cut it lengthwise. Then, cut it in 1.5 inches  pieces. Put the dashi in a pot, add the burdock root and cook until tender. In a small bowl, mix miso and sake. Add to the burdock root and sprinkle with black sesame. Enjoy cold or room temperature!


Le légume du jour:l’algue hijiki

Veggie of the day: hijiki, a sea vegetable

ou comment cuisiner dangereusement! En préparant ce poste et faisant quelques recherches, je me suis aperçue que le hijiki est rempli d’arsenic. Apparemment, il faut en consommer de grandes quantités pour être atteint. C’est pas grave ma salade était bonne et ici on mange du hijiki depuis très très longtemps. Ce qui n’empêche pas que cette algue est pleine de fibres, de minéraux (calcium, fer et magnésium). Alors ca a quel gout?Et bien ce n’est pas salé du tout et ca a plutôt un gout de réglisse.

or how to eat dangerously without knowing it! While researching hijiki for this post, I came accross the fact that it contains arsenic! If you only eat a little it should be fine however.  It didn’t prevent me from eating this delicious salad because it is full of fibers, minerals (calcium, iron and magnesium). So what does it taste like? Something like liquorice.

Recette pour 2 /For2

Ingrédients/ Ingredients

  • 20g de hijiki/1 oz hijiki
  • 1 carotte/1 carot
  • 1 cuil a s d’huile de sésame/1 tablespoon of sesame oil
  • 1 tranche de abura age (tofu frit)/1 slice of abura age (fried tofu)
  • du bouillon dashi* /dashi bouillon*
  • 2 cuil a de sauce soja/ 2 tablespoon soy sauce
  • 1 cuil a cafe de sucre/1 teaspoon sugar
  • 1 cuil a soupe de mirin (vin de riz)/1 tablespoon of mirin (rice wine)

Il faut tout d’abord réhydrater le hijiki dans de l’eau tiède pendant environ 20 minutes. Ensuite il faut couper le abura age et la carotte en fines lamelles. Ajouter l’huile dans une poêle et faire revenir la carotte, le hijiki et le abura age. Ajouter le bouillon, la sauce soja, le sucre et le mirin et laisser cuire jusqu’à absorption complète.

First, you have to rehydrate the hijiki in warm water for 20 minutes. Then, cut the abura age and the carot in thin slices. Add oil in the pan and fry the carot, the hijiki and the abura age. Add the bouillon, soy sauce, sugar and mirin and let cook until total absorption.

*dashi: il peut s’acheter tout prêt en sachet, ou alors on peut le faire en faisant tremper du kombu (algue marine) dans de l’eau pendant 40 minutes, ensuite il faut y ajouter des flocons de bonite séché et faire bouillir. Retirer le kombu et le bonite séché.

*dashi: you can buy it already made, dried or you can try by yourself. You will need some kombu (sea vegetable) and some bonito flakes (fish). Add the kombu to a pot of water and let it sit for 40 min, add bonito flakes and boil. Take the kombu and flakes out.

Abura age: tofu frit, fried tofu




Le légume du jour: les feuilles de chrysanthème-Kikuna

Veggie of the day: Chrysanthemum greens


Cette recette toute simple, c’est révélé être un succès en accompagnement d’une viande, d’un poisson ou d’un plat végétarien.

Ingrédients pour 2 personnes/ for 2

Prep 10 min

  • 2 morceaux de tofu frits triangulaires/2 triangle shaped fried tofu
  • une botte de feuilles de chrysanthème/ 1 bunch of Chrysanthemum greens
  • 1 cuil. a soupe d’huile de sésame/ 1 tablespoon sesame oil

Pour la sauce/ the sauce

  • 1/2 cuil a soupe de sauce aux huitres/1/2 tablespoon oyster sauce
  • 1 cuil a soupe de vin de riz (sake)/1 tablesppoon rice wine (sake)
  • poivre/pepper

Couper le tofu en petits morceaux tout en gardant la forme triangulaire. Laver et couper les feuilles de chrysanthème en petits morceaux. Ajouter l’huile de sésame et faites revenir le tofu de chaque cote jusqu’à ce qu’ils soient dores.

Cut the tofu in smaller triangles. Wash and cut the leaves in small pieces. Add sesame oil and fry the fofu on each sides until brown.

Préparer la sauce et ajouter au tofu. Ajouter les feuilles, un peu de poivre et cuire quelques minutes jusqu’à ce que les feuilles soient tendres.

Mix the ingredients for the sauce and add to tofu. Add the leaves and a little of pepper to taste. Cook a few minutes until the leaves are soft.

Servir et déguster! It’s ready to eat!




Le legume du jour: la racine de lotus

Veggie of the day: lotus root

Aujourd’hui j’ai voulu essayer de cuisiner la racine de lotus. Ce légume a l’aspect bizarre peut se cuisiner de différentes  façons: en tempura, en chips, cru en salade…. et bien moi j’ai choisis saute au wok avec les ingrédients qui se trouvaient dans mon frigo!Cela donne un résultat craquant sous la dent et sucré.

Today I wanted to try cooking lotus root. This vegetable has a strange and fun appearance but is really versatile in the kitchen and can be done as a tempura, chips, eaten raw in a salad…. I decided to use what was in my fridge and see! It was pretty good, crunchy and sweet.

Le lotus est aussi un symbole que l’on retrouve beaucoup en Asie car il est associe au bouddhisme et est un signe de pureté. Au Japon, il est aussi traditionnellement mange a l’occasion du nouvel an.

The lotus root is also used as symbol throughout Asia, it’s usually linked to buddhism and has a purity meaning. In Japan, this root is traditionnally eaten for New Years.

Recette pour 2 personnes:/for 2

  • une racine de lotus/a lotus root
  • du gingembre frais/ fresh ginger
  • des oignons verts/green onions
  • huile de sésame/sesame oil
  • 2 gousses d’ail/2 garlic cloves
  • sauce soja/ soy sauce
  • poivre/pepper
  • 1 cuil a s de graine de sésame blanc/1 spoon of white sesame

Couper le lotus en fines lamelles. Le réserver dans un bol avec un peu de vinaigre et d’eau pour ne pas qu’il noircisse. Dans une poêle, ajouter l’huile, le gingembre râpé, l’ail et le lotus. Apres quelques minutes ajouter les oignons coupes très fins, le sésame, un peu de sauce de soja et un peu de poivre. Manger a température ambiante ou froid.

Cut the root in thin slices. Put in a bowl with with some water and some vinegar to avoid getting brown. In a pan, add the oil, the fresh ginger, the garlic and the lotus. After a few minutes add the onions thinly cut, the sesame, a little of soy sauce and pepper to taste. Eat room temperature or cold.

J’ai trouve cette pensee du poète haïkiste japonais sur le site Portail Japon, Nakumura Yutaka, qui explique: “les trous du rhizome étant ce qu’ils sont, c’est-à-dire du vide, du non-être, déguster de la racine de lotus, qu’on le veille ou non, c’est aussi croquer le néant avec”.

I found this quote (Portail Japon) from the Japanese poet Nakumura Yutaka which summons well lotus root I think: ” the holes of the root are what they are, empty, non- existent, eating lotus root, is whether we like it or not, crunching nothingness”.